Dossier Les femmes théologiennes

Faire de la théologie. Nouer une corde à trois brins

05 mars 2019

Marion Muller-Colard est aujourd’hui la théologienne la plus connue du grand public. Son écriture nourrit pasteur·e·s et membres des communautés locales. Elle les libère même ! Échange avec Emanuelle Seyboldt, présidente du Conseil national de l’Église protestante unie de France.

Emmanuelle Seyboldt, présidente duConseil national de l'EPUdF@Wikipedia.com Ensemble : Quel est le livre par lequel vous avez découvert Marion Muller-Colard ? Emmanuelle Seyboldt : Job, l’autre Dieu. Son premier livre, en fait. Ensemble : Qu’est-ce qui vous a frappée ? E.S. : Je crois que c’est sa manière de nouer ensemble l’existentiel, un événement vécu, le questionnement théologique et l’analyse d’un texte biblique. Ce qui m’a passionnée, c’est qu’elle élabore une pensée théologiqu...
Article réservé aux abonnés - Pour vous abonner : cliquez ici
Propos recueillis par Christophe Jacon
journal Ensemble

Commentaires