La grâce

01 octobre 2017

La redécouverte de l’Épître aux Romains et de la grâce est au cœur du geste du Réformateur. Elle a trouvé un écho dans son existence personnelle.

    © jmbaud74 - CC BY-NC-ND 2.0  Le calme après la tempête, la grâce après la peur   Au début de sa vie, Luther est poursuivi par la mort. Celle qu’il a côtoyée un jour d’orage et l’a précipité au couvent. Et celle, plus intime, au cœur de son être : une angoisse tueuse qui fait de Dieu un accusateur. La mort signe la tragédie d’une existence écartelée entre la peur de Dieu et son amour. Un amour parfait qui exige un retour parfait et donc impossible. D’où une...
Article payant / bientôt disponible en ligne
Didier FIEVET

Commentaires