Le travail

01 octobre 2017

Luther a invité les moines et les nonnes de son temps à sortir de leurs couvents. Pour lui, il n’est pas nécessaire de s’enfermer dans un monastère pour servir Dieu. Le boulanger, le cordonnier, le paysan peuvent annoncer tout autant la gloire de Dieu. Un message profondément libérateur, qui a des conséquences encore sur notre vision du travail.

© Aleksejs – Fotolia.com Pour Luther, c’est dans la quotidienneté que tout se joue : Si tu es un artisan, tu trouves la Bible ouverte dans ton atelier, dans ta main et dans ton cœur ; elle t’enseigne et te prêche ce que tu dois faire à ton prochain. Considère tes outils, tes aiguilles, ton dé à coudre, ton tonneau de bière, ta marchandise, ta balance, ton aune, ta mesure et tu verras que ces paroles y sont écrites. L’appel à servir Dieu ne s’accomplit pas en rejetant le monde mais en s’y...
Article payant / bientôt disponible en ligne
Christophe Jacon

Commentaires