Lire la Bible

Une leçon pour tous les temps

01 avril 2018

La section du second livre des Chroniques, qui nous est proposée ce mois-ci, est consacrée à la période de l’histoire biblique durant laquelle il y a deux royaumes juifs, l’un, Juda, capitale Jérusalem, l’autre, Israël, capitale Samarie.

 Royaume de Juda (en jaune), 931 av. J.-C.-586 av. J.-C.
© FinnWikiNo – Richardprins (talk)

 

Le rédacteur des Chroniques, contrairement à celui du livre des Rois, qui traite des deux royaumes à la même époque, concentre son intérêt sur le premier des royaumes, celui de Juda, sans doute parce qu’il durera plus longtemps et que Jérusalem en est la capitale, et aussi par intérêt pour la dynastie davidique. On se rend compte à la lecture des Chroniques que, même dans le royaume de Juda, a priori plus respectable pour les rédacteurs que celui d’Israël, la situation n’est généralement pas brillante sur le plan religieux et qu’il y a bien des difficultés sur le plan militaire, les deux aspects de la vie du royaume étant liés, les échecs militaires étant une conséquence de l’infidélité cultuelle. La source profonde en est vraisemblablement la division en deux du royaume de Salomon.

Un introducteur aux livres des Chroniques donne pour titre à la section qui nous occupera ce mois-ci, De Roboam à Achaz, les fruits de la division. En se souvenant que c’est Roboam, roi de Jérusalem, à la suite de son père Salomon, qui est, par son intransigeance, le responsable de la division, on voit à quel point l’autoritarisme et le refus du dialogue peuvent avoir, durant très longtemps, des conséquences catastrophiques. Au-delà des péripéties racontées dans ce que nous allons lire et qui nous concernent a priori peu, c’est une leçon valable pour tous les temps et à tous les niveaux, pas seulement politique, qui nous est proposée. Les divisions catastrophiques dans les familles, dans l’Église, dans les états et entre nations ne sont-elles pas dues en effet au refus du dialogue et à l’autoritarisme de quelques-uns ? Dénonçons-le et participons à la promotion de la concertation.

 

En savoir plus

  Le site www.animationbiblique.org propose plusieurs fiches pour lire en groupe certains des textes proposés ce mois-ci.

Olivier PIGEAUD

Commentaires